Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Emilie Pelletier, Agence immobilière CHATEAU THIERRY 02400

L'actualité de CENTURY 21 Emilie Pelletier

L’air de votre logement peut être dix fois plus pollué qu’à l’extérieur !

Publiée le 24/01/2018

Contrairement à ce que croit la majorité des Français, l’air intérieur de leurs habitations est bien souvent davantage pollué que l’atmosphère extérieure !

Un nouveau label.

Et alors que certains hésitent à aérer leur demeure, principalement en ville, au prétexte qu’ils veulent s’épargner la pollution de la rue, une association liée à la construction et qui réunit acteurs publics et privés, s’est inquiétée de l’impureté de l’air dans les logements. Et a mis en place un label de contrôle et de mesure de la qualité de l’air intérieur des immeubles neufs, qu’elle a sobrement dénommé IntAIRieur. Un label de plus, penserez-vous, mais qui a le mérite de mettre l’accent sur un problème ignoré par la plupart de nos concitoyens.

 

Des sources importantes de pollution intérieure.

Ce label a été créé notamment pour tenir compte de l’étanchéité extrême dont bénéficient les constructions récentes au nom de l’économie énergétique. Car même si la ventilation des pièces se montre généralement performante dans ces bâtiments modernes, il n’en demeure pas moins que les matériaux employés, l’intégration écologique de l’immeuble au sein de son environnement, les équipements et autres revêtements utilisés, peuvent s’avérer des sources importantes de pollution intérieure. A l’appui de ces assertions, différentes études scientifiques ont démontré que cette atmosphère pouvait être de cinq à dix fois plus polluée qu’à l’extérieur !

 

Reste à savoir si ce label saura convaincre de la nécessité de résoudre cette nuisance, les maîtres d’ouvrage d’une part et les futurs acquéreurs de logements neufs d’autre part, surtout si cette labellisation induit un surcoût à la construction.

 

Notre actualité