Comment être certain d'obtenir son prêt immobilier ? – CENTURY 21 Emilie Pelletier – Agence immobilière à CHATEAU THIERRY
Bienvenue chez CENTURY 21 Emilie Pelletier, Agence immobilière CHATEAU THIERRY 02400

Comment ĂŞtre certain d'obtenir son prĂŞt immobilier ?

Publiée le 24/03/2021

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier et vous avez besoin de souscrire un crédit pour concrétiser votre projet ? Absence de découvert, apport personnel... découvrez les conseils à suivre pour maximiser vos chances d’obtenir votre prêt immobilier.

Pour obtenir son prĂŞt immobilier, un dossier solide est essentiel

En toute logique, si l’on souhaite mettre toutes les chances de son côté pour obtenir son emprunt immobilier, il est essentiel de présenter un dossier complet à l'établissement bancaire, c’est-à-dire avec tous les documents et justificatifs nécessaires concernant son état civil et ses revenus (pièce d’identité, justificatif de domicile, 3 derniers bulletins de salaire...). Avant le rendez-vous avec l'établissement bancaire, il peut être judicieux de réaliser une simulation de crédit immobilier, afin d’avoir une idée de la somme que l’on peut emprunter et de son budget.

L’établissement bancaire va également chercher à s’assurer que l’emprunteur dispose de ressources financières adéquates pour rembourser son crédit immobilier. Il est donc essentiel de ne pas avoir eu des découverts au cours des 6 derniers mois, d’avoir une situation professionnelle stable, de ne pas cumuler les crédits à la consommation et de disposer d’un apport personnel représentant au moins 10 % de la somme empruntée pour couvrir ses frais d’achat, notamment les frais de notaire. Plus l’apport est conséquent, plus l'établissement bancaire sera disposé à accorder un crédit avantageux. Enfin, le taux d’effort de l’emprunteur ne doit pas dépasser les 35 % pour que l'établissement bancaire puisse lui accorder son crédit.

L’importance de faire jouer la concurrence entre les banques

L’emprunteur n’est pas contraint de souscrire son crédit immobilier au sein de sa banque. Il peut tout à fait faire jouer la concurrence en se renseignant sur les conditions d’emprunt proposées par les autres établissements. Cela lui permettra de trouver l’offre de crédit la plus avantageuse en fonction de son profil et de ses besoins. Comparer les offres de différentes banques est même fortement recommandé car les critères retenus pour octroyer un crédit et les conditions d’emprunt varient selon les établissements prêteurs. L’emprunteur peut donc potentiellement réaliser de belles économies. Il peut se renseigner sur les offres des établissements bancaires généralistes, qui grâce à leur forte puissance financière, peuvent faire preuve de souplesse et proposer des offres très attractives selon leur stratégie commerciale du moment.

La délégation d’assurance, une bonne solution ?

La délégation d’assurance de prêt immobilier consiste à souscrire son assurance-emprunteur auprès d'une banque autre que sa banque prêteuse. En effet, l’emprunteur n’est pas contraint de souscrire son assurance-emprunteur au sein de la banque qui lui a accordé son crédit. Il peut se renseigner sur les offres des autres établissements et souscrire auprès de celui de son choix. La délégation permet à l’emprunteur de se tourner vers un établissement proposant des garanties adaptées à son profil et d’obtenir le meilleur taux possible pour son assurance. Il faut toutefois que la banque prêteuse valide le contrat choisi par l’emprunteur. Elle pourra le refuser s’il offre un niveau de garantie inférieur à celui qu’elle a elle-même proposé à l’emprunteur. Si ce dernier souhaite opter pour la délégation d’assurance, sa banque prêteuse doit lui remettre une fiche synthétique regroupant ses exigences en matière d’assurance.

Les indemnités de remboursement anticipé peuvent être négociées

Les Indemnités de remboursement anticipé (IRA) sont facturées à l’emprunteur par sa banque prêteuse lorsque qu’il souhaite solder par anticipation son crédit immobilier. On distingue le remboursement anticipé total, qui permet de suspendre le paiement des intérêts et des cotisations d’assurance restants et le remboursement anticipé partiel, permettant de réduire la durée de son crédit ou de baisser sa mensualité. Un remboursement anticipé représente une perte financière pour la banque prêteuse. C’est pour cette raison qu’elle applique des frais pour la compenser. Toutefois, ces indemnités de remboursement anticipés peuvent être négociées au moment de la souscription du prêt immobilier, même si les emprunteurs ont tendance à le négliger. L’emprunteur a également la possibilité de demander leur annulation totale ou d’exiger qu’elles ne soient plus appliquées après une période de remboursement. Dans ce dernier cas, le contrat doit préciser jusqu’à quand les IRA sont applicables. Après cette échéance, l’emprunteur n’aura aucun frais supplémentaire à honorer s’il décide de rembourser son crédit par anticipation.