QualitĂ© du logement: quels sont les Français les mieux et les moins bien lotis? – CENTURY 21 Emilie Pelletier – Agence immobiliĂšre Ă  CHATEAU THIERRY
Bienvenue chez CENTURY 21 Emilie Pelletier, Agence immobiliĂšre CHATEAU THIERRY 02400

Qualité du logement: quels sont les Français les mieux et les moins bien lotis?

Publiée le 19/10/2017

Le niveau de satisfaction des Français, vis-Ă -vis de leur logement, varie fortement selon le type d'habitation, l’ñge et la ville habitĂ©e. Les propriĂ©taires seraient d’ailleurs bien plus satisfaits que les locataires.

Pour ĂȘtre heureux, mieux vaut ĂȘtre propriĂ©taire d’une maison Ă  la campagne

S’intĂ©ressant au niveau de satisfaction des Français vis-Ă -vis de leur logement, le baromĂštre rĂ©alisĂ© par l’Association Qualitel est basĂ© sur le Qualiscore : un outil qui permet de noter, sur 10, la qualité d’un logement sur la base de 15 critĂšres (confort thermique, confort acoustique, etc.). Selon cette Ă©tude, si les Français sont plutĂŽt satisfaits de la qualitĂ© de leur habitation (avec une note de 6,7/10), on peut remarquer des grandes disparitĂ©s en fonction des profils sociodĂ©mographiques et du type de logement occupĂ©. Ainsi, pour ĂȘtre satisfait de la qualitĂ© de son logement, mieux vaut ĂȘtre propriĂ©taire (7,2/10 contre 5,9 pour les locataires), habiter en maison (7/10 contre 6,2 en appartement), et si possible Ă  la campagne (7,1/10 en zone rurale contre 6,2 Ă  Paris). Enfin, les plus de 60 ans seraient davantage satisfaits que les autres (7,1/10 contre 6,4 pour les 25-44 ans), de mĂȘme que les couples (7/10 contre 6,3 pour les personnes vivant seules).

Satisfaction Français Maison Appartement

Le taux de satisfaction augmente avec la taille du logement

La surface joue Ă©galement un rĂŽle important dans la satisfaction globale des Français vis-Ă -vis de leur logement. En effet, pour les surfaces de plus de 120 mÂČ, les personnes interrogĂ©es attribuent une note de 7,5/10 Ă  leur habitation : un score supĂ©rieur Ă  la moyenne française. La surface jouerait un rĂŽle essentiel sur le confort. Ainsi, 20 % des occupants de logements de moins de 75 mÂČ affirment que l’air qu’ils respirent dans leur logement « n’est pas sain », en raison d’une mauvaise aĂ©ration ou ventilation. Un problĂšme qui touche 35 % des locataires contre seulement 13 % des propriĂ©taires. Enfin, la mauvaise isolation acoustique, directement liĂ©e Ă  la surface du logement, est pointĂ©e du doigt par les habitants des appartements et studios : 31 % de ces derniers affirment ĂȘtre rĂ©guliĂšrement rĂ©veillĂ©s la nuit par des bruits provenant de leur voisinage, contre seulement 12 % pour l’ensemble des Français.

Satisfaction Logement Français Locataires Propriétaires

Logement : la qualitĂ© perçue Ă©volue selon l’annĂ©e de construction

La date de construction a une plus grande incidence sur la qualitĂ© perçue que le type de logement ou la surface. Alors que les personnes vivant dans un logement construit avant 2007 affichent des scores infĂ©rieurs Ă  7/10, ceux vivant dans une habitation de moins de 10 ans affichent un score moyen de 7,6/10. Ce score atteint mĂȘme 7,9/10 lorsque ces logements bĂ©nĂ©ficient d’une certification ou d’une labellisation. Par ailleurs, on peut remarquer que, si la qualitĂ© des logements construits avant 1900 est jugĂ©e comme acceptable, avec une note de 6,7/10, la qualitĂ© perçue pour les logements construits entre 1900 et 1980 chute fortement : 6,2/10 de 1900 Ă  1944 et 6,3/10 de 1945 Ă  1979. Selon Qualitel, ce trou d’air « s’explique par le triple effet du boom dĂ©mographique, de l’urbanisation et de la reconstruction accĂ©lĂ©rĂ©e des villes suite Ă  la Seconde Guerre mondiale, qui a conduit Ă  privilĂ©gier une approche quantitative, au dĂ©triment de la qualitĂ© de l’habitat. »

Qualité Logement Année Construction

Logements sociaux : la qualité progresse sensiblement

Les logements sociaux construits aprÚs 2007 enregistrent un score moyen de 7/10, trÚs nettement supérieur à celui des logements sociaux de plus de 10 ans (5,4/10).

 
Notre actualité